Mélomanes au Douaire
Affichage pour les mal voyants

Sports - Culture - Loisirs - 08.10.2018 - Marie-Claire Dufrêne

Pour le premier concert de sa 24e saison, l’Espace Garage recevait la soprano Katrien Baerts et le pianiste Bart Verheyen, le 6 octobre à la Ferme du Douaire (Ottignies). Le 3 novembre, il innove en accueillant les élèves de l’Institut Lemmens (Louvain). Le jumelage entre la neuve et l’ancienne, aussi par la musique !


« Le début d’une saison, c’est le meilleur moment. Parce que tout est encore à venir… »

Le président de l’Espace Garage Piet Steenackers a promis de belles soirées au public venu applaudir la soprano Katrien Baerts et le pianiste Bart Verheyen, le 6 octobre à la Ferme du Douaire.

Ainsi, le prochain concert - le 3 novembre, également au Douaire - permettra de voyager de l’époque baroque au 20e siècle, avec les élèves en dernière année de musique de chambre à l’Institut Lemmens de Louvain. Ils se produiront avec leurs professeurs, le violoncelliste Roel Dieltiens et le flûtiste Berten d’Hollander.

« Ces étudiants sont l’avenir de la musique. Comme ils vont jouer avec leurs maîtres, ils vont donner le meilleur d’eux-mêmes », assure Piet Steenackers.

Cette initiative nous réjouit, alors qu’Ottignies-Louvain-la-Neuve a signé un jumelage avec Louvain en mai 2017. Pour que ce jumelage soit vivant, il faut que s’organisent des échanges en-dehors des rencontres institutionnelles.

La collaboration avec l’Institut Lemmens/Luca School of Arts fera l’objet d’un second concert, en avril 2019. Et d’autres par la suite, certainement. Pour les élèves, c’est l’occasion de se produire devant un « vrai » public (ni scolaire, ni familial) ; pour le public, l’occasion d’entendre les virtuoses de demain.

Auditoire curieux… et conquis

Le 6 octobre, Katrien Baerts et Bart Verheyen ont interprété magnifiquement des œuvres de Claude Debussy, Alexander Zemlinsky et Alban Berg, pour commémorer le centenaire de la fin de la Grande Guerre.

La soprano s’était déjà produite à l’Espace Garage, à l’aube de sa carrière. Elle donne aujourd’hui des récitals en Autriche, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Slovénie… mais n’oublie pas ses amis de la première heure. C’est elle qui a proposé de revenir chanter pour ceux qui l’ont soutenue dès ses débuts.

« Les musiciens viennent nous voir avec des projets qu’ils n’arrivent éventuellement pas à placer ailleurs. A l’inverse d’autres organisateurs, nous ne leur demandons pas d’adapter leur projet par crainte de la réaction du public. Depuis 20 ans, nous avons formé un auditoire curieux de musique nouvelle, qui nous fait confiance », explique Piet Steenackers.

Un public d’une centaine de personnes à chaque concert, dont une vingtaine d’abonnés. La programmation mériterait qu’ils soient au moins deux fois plus nombreux (NDLR : la place est à 5€ pour les élèves de notre académie !), cela permettrait d’inviter des groupes plus importants.

Dans l’assemblée samedi soir, le chef d’orchestre suisse Jean-Marie Curti (« Les musiciens d’Europe ») n’était pas surpris de cet auditoire relativement intime : il n’est pas plus étoffé à Genève, pour les programmations « pointues ». Au passage, il nous a confié qu’il aimait beaucoup Ottignies, notamment l’architecture de notre hôtel de ville. Après Louvain, un jumelage avec Genève (nous avons chacune un beau lac !) ?

Info : 010 / 61 49 12

info@espacegarage.be


www.espacegarage.be
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer