"Regards croisés : Violences pluri'elles, Femmes et enfants"
Affichage pour les mal voyants

Culture - 06.03.2018 -

Colloque international. Le 6 mars 2018 de 8h30 à 16h à l'Aula-Magna à Louvain-la-Neuve


La Journée internationale de la femme nous force chaque année à regarder le monde à travers les yeux des femmes. En passant en revue les données de l’OMS, il n’est pas possible de ne pas ressentir ce sentiment d'insécurité face à des chiffres intolérables sur les violences faites aux femmes et aux enfants. Dans le monde, un enfant sur quatre a subi des violences physiques, une fille sur cinq et un garçon sur treize des violences sexuelles, un enfant sur trois des violences psychologiques (Enquête Hillis citée par l’OMS 2016).

Les violences faites aux femmes et aux enfants sont de graves atteintes à leur intégrité physique et mentale, ainsi qu’à leurs droits. Fréquentes et répandues dans tous les milieux, les violences sont avant tout commises par des personnes censées protéger leurs victimes. Elles s’exercent dans le cadre de rapports d’inégalité, de privilège et de domination des hommes sur les femmes et les filles, des adultes sur les enfants. Destructrices et traumatisantes, les violences ont de très lourdes répercussions sur la vie, le développement, le comportement, la scolarité et la santé des enfants avec des atteintes physiques et psychiques. Des études révèlent que les principaux facteurs de risque pour la santé et les principales maladies mentales et physiques à l’âge adulte ont de très forts liens avec des violences subies dans l’enfance.

Pour ces femmes et ces enfants, l’absence de protection et de prise en charge a une incidence négative en termes de santé, de développement, de vie affective, de scolarité, d’insertion sociale et professionnelle. Elle aggrave les inégalités et met en danger la cohésion sociale. Sortir du déni, protéger et soigner ces femmes et ces enfants est un impératif humain absolu et une urgence de santé publique qui nécessite une volonté politique forte. Renforcer la lutte contre les horreurs auxquelles sont confrontées les femmes et les filles situées dans les zones de conflits est une nécessité. « Ensemble, nous devons prioriser les efforts de prévention et d'intervention, favoriser l'autonomisation des victimes, fournir une assistance complète et déplacer le stigmate de honte des victimes de ces crimes vers ceux qui les commettent et les tolèrent ». (Sam Kutesa.)

L’objectif du Colloque est de sensibiliser l'opinion sur la nécessité de mettre fin à toute forme de violence et d’être solidaire des victimes. La Journée sera également l'occasion de rendre hommage aux milliers de victimes de cette tragédie qui, malgré le préjudice grave qu'elles ont subi, font preuve d'une détermination à toute épreuve et d'un courage inébranlable.

La journée d’étude qui aura lieu le 6 mars 2018 à l’Aula Magna de Louvain la Neuve sera structurée autour de trois axes : (1) les violences conjugales et intra familiales, (2) femmes et enfants victimes des violences, (3) violences sexuelles et système prostitutaire. Ce colloque rassemblera les acteurs de terrain, du monde universitaire et des décideurs politiques. L’objectif est d’attirer l’attention du public sur un phénomène qui tend à se banaliser de nos jours au moment où les signes de changement tardent à venir et que les associations qui aident et recueillent les femmes et les enfants aux abois clament leur désarroi face à cette inertie coupable.
Ce colloque est organisé en partenariat avec Le Monde Selon les Femmes.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer