Information

Crise ukrainienne : Cliquez ici pour consulter la page qui rassemble les informations dont nous disposons pour l'accueil des ressortissants ukrainiens. 

 

Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 188 panneaux photovoltaïques

188 panneaux photovoltaïques

Sur les toits du garage et des ateliers de notre service Travaux.

 

La tempête du Sahara les a un peu salis, mais une bonne pluie devrait faire disparaître le sable, sur les 188 panneaux photovoltaïques (62kWc) qui viennent d’être installés sur deux toits de notre service Travaux.

« Les toits du garage et des ateliers », précise le responsable Energie de la Ville Arnaud Doffigny. « Une 2e phase suivra, avec l’installation de panneaux sur les toits de la ferronnerie, de la menuiserie et des réfectoire/magasin. Au moment où les Communautés d’Energie Renouvelable (CER) seront effectives, pour pouvoir redistribuer l’énergie produite à notre environnement proche. »

Ce ne sera pas pour cette année, mais tout a été prévu dans l’armoire de découplage.

Maximiser l’autoconsommation

C’est l’entreprise Klinkenberg, de Herstal, qui s’est chargée de l’installation, la semaine du 28 février (avec l’aide des ouvriers de notre service Voirie pour l’ouverture d’une tranchée d’environ 50m).

« L’entreprise a veillé à ce que les différents câbles soient surélevés par rapport au revêtement du toit pour ne pas qu’ils baignent dans l’eau. Une précaution qui montre son professionnalisme. » (NDLR : ce que montre Arnaud Doffigny, sur notre photo ci-dessous)

L’orientation (42°) et l’inclinaison (15%) des panneaux a été étudiée de manière à ce que la production soit la plus longue possible, pendant la journée. On l’a estimée à 61.731 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique du service Travaux.

« Nous ne pourrons malheureusement pas tout autoconsommer, une partie sera renvoyée vers le réseau, car les périodes de production seront parfois décalées par rapport aux périodes de consommation. Les panneaux vont fonctionner aussi le week-end, quand les consommations électriques sont presque nulles au service Travaux. »

La régulation intelligente permettra d’optimaliser l’autoconsommation, en alimentant notamment les batteries des véhicules électriques (un 4e véhicule a été commandé) et le chauffage de l’eau chaude sanitaire, quand la production sera supérieure à la consommation du site.

« Les batteries des véhicules feront office de stockage pour l’électricité produite. Afin de lisser au maximum les pics de consommation, elles ne seront rechargées qu’en cas de surproduction photovoltaïque. Si la journée n’a pas été favorable au niveau ensoleillement, les véhicules seront rechargés de nuit, à un pourcentage de batterie déterminé, afin de permettre leur utilisation le lendemain. »

L’installation a coûté 70.000€ TVAC, entièrement à charge de la Ville. Au moment des études, le temps de retour sur investissement était évalué à 10 ans. Vu la flambée des prix de l’énergie, il sera certainement réduit !

Un écran, à l’Accueil

La réception RGIE (Règlement Général sur les Installations Electriques) a eu lieu le 16 mars. Les panneaux commenceront à produire dès la validation d’Ores et la pose du compteur d’injection.

Les visiteurs pourront visualiser la production grâce à un écran installé à l’Accueil du service Travaux.

(MCD - 25/03/22)

 

Actions sur le document