Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte
Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Premier tronçon du RER en Wallonie

Premier tronçon du RER en Wallonie

La première pièce d’un des cinq aiguillages du RER wallon a été posée au sud d’Ottignies, le 17 février.

 

Quelque 300 techniciens et ingénieurs d’Infrabel/TUC Rail - ainsi que de nombreux engins de chantier - sont mobilisés jusqu’au 21 février, sur un tronçon de la ligne 161 (2,5 km entre la sortie sud de la gare d’Ottignies et la bifurcation vers Louvain-la-Neuve), dans le cadre de la réalisation du RER wallon.

Ils procèdent à l’installation de cinq nouveaux aiguillages, dont une des premières pièces a été livrée à l’aide d’une grue géante, le 17 février, en présence des ministres de la Mobilité Georges Gilkinet et Philippe Henry, de notre bourgmestre Julie Chantry et notre échevin de la Mobilité David da Câmara Gomes, du bourgmestre de Court-Saint-Etienne Michaël Goblet d’Alviella, des administrateurs délégués d’Infrabel Benoît Gilson et de TUC Rail Philippe Denayer.

Ces aiguillages permettront aux trains de changer de voie en maintenant une vitesse de 90 km/h.

En 2023, cette portion de la ligne 161 Bruxelles-Namur sera la première de Wallonie à passer de deux à quatre voies, comme prévu dans le développement du RER.

« Nous sommes contents que le timing soit respecté malgré la crise sanitaire », se réjouit Benoît Gilson.

Dans le même temps, Infrabel procède au renouvellement complet des caténaires installées au début des années 1950 (aujourd’hui en fin de vie) et à la réfection de l’étanchéité du pont de l’avenue ses Combattants (à côté de la gare d’Ottignies). Les ouvriers ont démonté les voies sur 70 mètres, 3.500 m3 de ballast et de terre ont été excavés afin d’atteindre la voûte du pont.

Ces travaux ont imposé l’interruption totale du trafic ferroviaire pendant une semaine. En temps normal, 260 trains de voyageurs et 25 trains de marchandises passent chaque jour sur cette ligne, en semaine. La SNCB a organisé un service de bus de remplacement (300 par jour, entre Ottignies et Louvain-la-Neuve, entre Ottignies et Mont-Saint-Guibert et entre Ottignies et Gembloux).

Les trains seront remis en service dès le lundi 22 février à 5h.

« En accord avec la SNCB, et vu toutes les conséquences engendrées, nous ne faisons qu’une seule longue coupure par an et par ligne. Il y aura encore un week-end de coupure en avril, tout comme pendant la semaine des congés de Toussaint en 2022 », prévient-on chez Infrabel/TUC Rail.

L’échevin de la Mobilité David da Câmara Gomes constate que la qualité piétonne des accès à la gare sera améliorée avec une meilleure étanchéité du pont du Luxembourg. « La pose des premiers aiguillages du RER, qui nécessite de couper une ligne stratégique pendant 9 jours, ce n’est pas banal ! Cela démontre que le chantier RER est cette fois-ci vraiment relancé… ce dont nous ne pouvons que nous réjouir. »

La vidéo de l'événement en cliquant ici.

 

 

Actions sur le document