Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Déjà le paradis

Déjà le paradis

error while rendering document-generation-link
Le cimetière nature de Rofessart est un havre de paix dans la lumière du matin. Le remplacement de la haie permettra d’y accueillir 100 défunts supplémentaires.

L’équipe en charge de nos cimetières - trois ouvriers - a entamé les travaux de remplacement de la haie située à droite de l’entrée du cimetière de Rofessart, début novembre.

« Les poteaux destinés à maintenir la nouvelle clôture ont été commandés il y a quatre mois », explique Quentin Harel, responsable de l’équipe. « Les hommes se sont mis au travail dès que nous les avons reçus, parce que la météo était idéale et qu’il n’y avait pas de funérailles annoncées. »

Les hommes ont d’abord arraché la haie existante, sur 100m de long. Elle sera remplacée par une clôture rigide d’1,80m de haut, qui sera recouverte de lierre tout le long (trois plants par mètre) pour la rendre opaque. Il s’agit d’une imposition de la Wallonie pour le confort visuel des voisins (deux maisons unifamiliales vont être construites dans le champ occupé jusqu’ici par des vaches).

« Il faudra compter au moins deux ans pour que le lierre se développe bien et que la clôture soit entièrement végétalisée », précise Johan Prévot, le « chef fossoyeur ». « L’arrachage est terminé. L’installation de la clôture se fera morceau après morceau, en quelques semaines, en fonction de la disponibilité de l’équipe. La priorité va évidemment aux funérailles. »

Le mur en 2023

L’opération permettra de gagner les 30cm qui manquaient pour enterrer des corps (une centaine) à droite de l’allée d’accès.

« La longueur légale d’une fosse est de 2m. Nous devons disposer de 2,22m pour pouvoir y descendre le cercueil. La haie faisait 60cm de large, 30 de trop ! Nous aurions dû creuser sous la haie : nous en aurions coupé les racines et elle serait morte, de toute façon. »

Le mur situé à gauche de l’allée, lui, sera rénové en 2023. En mauvais état (des briques tombent ici et là), sa pointe sera remplacée par des couvre-murs en béton. Les briques seront récupérées et réutilisées au cimetière de Céroux.

Il y a de la vie, dans nos cimetières !

(MCD - 14/11/22)

Actions sur le document